Comment la Covid-19 a-t-elle changé nos usages du numérique ?

Temps de lecture : 3min 54sec

La crise de la pandémie liée au Coronavirus a entraîné plusieurs confinements, plus ou moins longs ainsi que de nouveaux modes de vie et de travail. La digitalisation des process, déjà enclenchée auparavant, a fortement accéléré. Que ce soit au niveau des entreprises et des organismes administratifs, qu’au niveau individuel. Le passage au numérique s’est effectué brutalement par nécessité.

 

Une étude publiée par l’Arce affirme ce constat, avec le baromètre du numérique 2021. Pour pouvoir continuer d’exercer son activité avec le télétravail et l’école à la maison, de nombreux foyers se sont équipés de smartphones et d’ordinateurs portables ou de bureaux, ainsi que de tablettes.

 

Des outils du numérique indispensables

numérique responsable covid

Le baromètre met en exergue l’explosion de l’usage des outils numériques. Pour pouvoir communiquer avec ses proches et garder le contact professionnel, de nombreuses personnes ont acheté un smartphone.

 

Alors, certains en ont acquis un parce qu’ils n’en possédaient pas et que c’était indispensable durant cette période. D’autres, ont opté pour l’achat d’un smartphone récent plus productif, pour pouvoir travailler.

 

En effet, un adulte sur trois a télétravaillé pendant les confinements. Ils devaient absolument posséder un processeur puissant pour accéder en toute fluidité à des calls en visio ou à des réunions et naviguer sur internet sereinement.

 

Par ailleurs, les familles ont acheté des tablettes et des ordinateurs portables afin de faciliter l’école à la maison pour chacun de leurs enfants. Voici en chiffres ces nouveautés pour 2021 :

 

  • 13 % de plus d’enceintes connectées ;
  • 84 % des jeunes ados et des adultes possèdent un smartphone ;
  • 58 % des sondés ont une tablette ;
  • 88 % des personnes interrogées utilisent un ordinateur ;
  • 66 % de ces personnes l’emploient quotidiennement,
  • 79 % des utilisateurs se sont tournés vers les messageries instantanées ;
  • 58 % des sondés apprécient ces nouveaux usages pour mieux gérer leur vie privée ;
  • 26 % pensent au contraire que cela prend toute la place, que le travail n’est plus restreint à certains horaires.

De nouveaux modes de vie : e-commerce et consultation médicale

numérique responsable covid

Pour survivre, les entreprises ont mis en œuvre le Click-and-Collect et surtout le E-commerce. Certes, il existait déjà, mais avec la crise qui s’amorçait, liée au ralentissement de l’activité économique, les dirigeants se sont adaptés.

 

Le gouvernement français a d’ailleurs donné un petit coup de pouce avec le chèque numérique d’un montant forfaitaire de 500€. Ce dernier offrait l’opportunité à un entrepreneur de financer une partie de la création d’un site web pour être visible sur internet et de développer un e-commerce par exemple. De plus, l’économie circulaire est favorisée par l’augmentation de sites en ligne de ventes entre particuliers.

 

Puis, dans les changements de mode de vie, les consultations médicales ont aussi trouvé une nouvelle place sur internet. Cela est dû au fait que les visites étaient restreintes à cause du virus. Les diagnostics peuvent dans un premier temps s’effectuer en visio avec un médecin. Ainsi :

 

  • 76 % des sondés ont effectué un achat en ligne cette année ;
  • La moitié de ces personnes le font régulièrement ;
  • 44 % des personnes interrogées vendent ou achètent des biens et des services entre particuliers, en ligne ;
  • 26 % des sondés ont effectué une visite médicale en ligne.

Des usages du numérique plus responsables

combien coute une reparation iphone ?

L’infographie tirée de cette étude met en avant l’intérêt de se tourner vers un numérique plus responsable avec de bonnes pratiques liées à l’économie circulaire et à la diminution de notre empreinte carbone :

  • 17 % de smartphones sont achetés en seconde main ;
  • 28 % ont donné ou vendu leur ancien mobile ;
  • 14 % l’ont recyclé et 53 % l’ont conservé ;
  • Sur les 53 % des sondés, 20 % souhaitent le recycler ou récupérer des pièces ;
  • Seuls 2 % l’ont jeté.

La Covid-19 a bien accentué les ventes d’équipements numériques. De plus, les consommateurs ont pleinement conscience des enjeux économiques et écologiques d’un numérique plus responsable. Acheter des smartphones reconditionnés c’est le gage d’acquérir du matériel de qualité, vérifié, en excellent état et 100 % opérationnel. C’est l’occasion de protéger la planète de déchets qui ne se recyclent pas et qui polluent fortement. Incitez votre entourage à adopter cette démarche !

Sommaire

Souscrire à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter So Refreshed certifiée 100% intéressante !

Partager.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire