Campagne #RRR : Réparons, recyclons, réutilisons

Temps de lecture : 3min 52sec

« Réparons, recyclons, réutilisons », voilà le message de la campagne digitale RRR. Et vous, cher Refresher, êtes-vous prêt à offrir une deuxième vie aux produits textiles ? Tour d’horizon de cet événement incontournable de l’économie circulaire.

 

Qu’est-ce que la campagne RRR ?

 

Campagne RRR réparons réutilisons recyclons

 

La campagne RRR a pour objectif de sensibiliser les citoyen.ne.s (oui, c’est pour vous !) à l’économie circulaire.

En octobre 2020, pour la deuxième édition de cette campagne digitale, plus de 85 marques s’engagent aux côtés de Re_Fashion.

Le message ? « Réparons, recyclons, réutilisons ».

L’objectif ? Démontrer que les produits de l’habillement sont comme les chats : ils ont plusieurs vies !

En ligne de mire, les vêtements, chaussures et linge de maison usagés.

Pour sauver ces textiles d’une courte existence, les Français.es sont invités à adopter des habitudes écoresponsables. À bas la surconsommation, bonjour l’économie circulaire à la maison.

 

Pourquoi l’économie circulaire de la filière textile est-elle indispensable ?

« Chaque Français achète près de 10 kg de textile par an. »


« 1 kg de textiles usagés collectés évite l’émission d’au moins 25 kg de CO2 », soit un trajet d’environ 100 km en voiture.


Voilà quelques chiffres clés relayés largement par les marques engagées, les revendeurs, les plateformes de seconde-main et l’ensemble des acteurs impliqués dans la campagne RRR.

H&M, Bonobo, Aigle, La Redoute… Des grands noms du prêt-à-porter clament haut et fort ce message. Réseaux sociaux des marques (et, bientôt on l’espère, les vôtres : #RRR !) et murs des magasins se couvrent d’appels à la réparation, la réutilisation et le recyclage des textiles.

 

Les représentants d'Eco TLC et des marques participantes - Eco-TLC

Les représentants d’Eco TLC et des marques participantes – Eco-TLC

 

L’objectif ?

Mettre un coup de projecteur sur les impacts environnementaux de la surconsommation de vêtements. Matières premières venues du bout du monde, couturières travaillant dans des conditions insalubres, champs de coton aspergés de pesticides… Le bilan n’est pas beau à voir, mais il faut oser le regarder droit dans les yeux pour enfin décider de changer.

 

Comment les Refresher peuvent-ils agir ?

Après le cours théorique, place aux actions pratiques !

La campagne RRR, comme le Refreshed Mag, a pour objectif de vous donner des conseils concrets.

Oui, car la bonne nouvelle c’est qu’on peut agir dès aujourd’hui pour une filière textile plus circulaire.

 

Voilà quelques écogestes à adopter pour mieux consommer et favoriser le recyclage des textiles usagés.

 

    • Réparer : un jean troué ? Une chemise qui perd ses boutons ? Un manteau déchiré ? Ne jetez pas vos vêtements pour si peu ! Munissez-vous d’une aiguille et raccommodez votre pièce de mode. En allongeant la durée de vie de vos textiles, vous faites un geste pour la planète… Et pour votre porte-monnaie !

    • Réutiliser : les vêtements démodés ou trop petits peuvent toujours être réutilisés ! Si vos placards sont remplis de pièces d’habillement qui ne vous plaisent plus, n’hésitez pas à les offrir à vos proches ou les vendre en ligne. Les textiles démodés peuvent être customisés. Quant au linge de maison ou aux vêtements irréparables, transformez-les en sacs, chiffons, foulards… Le mot d’ordre ? La créativité !

    • Recycler : 46 000 points de collecte de textile usagé sont mis à la disposition des Français.es. Près de 60 % des vêtements collectés sont réutilisés, et un peu plus de 40 % sont recyclés. Grâce à votre don, les pièces importables serviront à produire de nouveaux textiles, s’intègreront à des matériaux composites ou encore isoleront les bâtiments. Alors, cela vaut le coup de déposer ses vieux vêtements, non ?

 

Comment fonctionne l'économie circulaire textile

Source : Refashion.fr – communauté-kits

 

Des vêtements engagés, dès l’achat

Vous l’avez compris : vider ses placards, c’est offrir une deuxième vie à ses textiles usagés… Et agir pour la planète.

Mais ce n’est pas la seule manière dont vous disposez pour réduire l’impact carbone de vos pièces d’habillage.

Acheter d’occasion ou renconditionné, pour les vêtements comme pour les téléphones, est un engagement écologique de taille. Vous avez tout à gagner : le seconde-main est moins cher, moins polluant, mais de même qualité !

Sommaire

Partager.
Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

Leave a Comment