Loi anti-gaspillage : les nouveautés de 2022

Temps de lecture : 2min 45sec

Les bouteilles en plastique seront-elles enfin interdites ? Le recyclage des vêtements ou des appareils électroniques va-t-il devenir obligatoire ? En 2022, la loi anti-gaspillage évolue et de nouvelles dispositions entrent en vigueur. Recommerce fait le point sur tous les changements qui arrivent cette année.

 

La loi anti-gaspillage, c’est quoi déjà ?

 

 

Adoptée en février 2020, la loi AGEC (anti-gaspillage pour une économie circulaire) a pour objectif de réduire les déchets et de lutter contre le gaspillage. Elle s’appuie sur 5 grands axes :

  • Supprimer le plastique jetable ;
  • Favoriser le réemploi :
  • Mieux informer les consommateurs.trices ;
  • Agir contre l’obsolescence programmée ;
  • Mieux produire.

 

Et comme tous ces changements prennent du temps, le calendrier d’application de la loi s’étend sur plusieurs années.

 

Ce qui change cette année en France

Une loi contre le gaspillage, c’est quand même une bonne nouvelle pour la planète, pas vrai les Refreshers ? Voici tout ce qui est au programme en 2022.

 

Moins de plastique à usage unique

 

loi anti gaspillage

 

L’objectif d’ici 2040 ? Supprimer tous les emballages plastiques à usage unique. Tous les 5 ans, une nouvelle stratégie des “3 R” (réduction, réemploi et recyclage) est mise en place. En 2022, plusieurs dispositions obligatoires font leur apparition :

  • utilisation de vaisselle réutilisable pour la livraison des repas quotidiens à domicile ;
  • fin des jouets en plastique dans les menus pour enfants ;
  • interdiction du suremballage plastique des fruits et légumes de moins de 1,5 kg ;
  • interdiction des sachets de thé et tisane non biodégradables ;
  • obligation d’installer des fontaines à eau potable dans les établissements publics recevant plus de 300 personnes ;
  • suppression des films en plastique autour des magazines et journaux.

Un bon début ! 💪 Mais l’association Zero Waste France craint que tout le monde ne joue pas le jeu. Après tout, il n’y a encore ni contrôle, ni sanction. Sans parler des longues listes d’exemptions et de délais… Affaire à suivre.

 

loi économie circulaire

 

Interdiction de détruire les invendus non alimentaires

Encore une mesure phare de cette loi pour l’économie circulaire ! Les magasins doivent maintenant réemployer leurs invendus. Comment ? Soit en faisant un don auprès d’une association, soit en recyclant si le réemploi n’est pas possible.

 

Pour l’instant, il n’y a que les vêtements, les équipements électroniques (smartphone, tablette, télévision, sèche-cheveux…) et les meubles qui sont concernés. Pour le reste (les livres, les produits de puériculture, les articles de sport, de bricolage ou de jardin), il faudra patienter jusqu’au 31 décembre 2023.

 

Plus de transparence pour les consommateurs.trices

En 2022, de nombreuses informations seront accessibles au public :

  • la réparabilité d’un produit, sa compostabilité ou sa recyclabilité ;
  • les modalités de tri (reprise en magasin pour les équipements électriques, poubelle jaune pour les emballages, bornes spécifiques pour les piles, etc.) ;
  • la présence ou non de perturbateurs endocriniens.

Le greenwashing est aussi en ligne de mire avec l’interdiction de mentions trompeuses sur les produits (les fameux “biodégradable”, “respectueux de l’environnement”…).

loi anti gaspillage

 

Autre nouveauté : votre opérateur internet devra maintenant vous indiquer le coût carbone de votre consommation numérique.

 

Alors les Refreshers, vous étiez au courant de toutes ces nouveautés ?

Sommaire

Souscrire à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter So Refreshed certifiée 100% intéressante !

Partager.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire