Les 5 meilleures nouvelles écolos de l’automne 2021

Temps de lecture : 3min 56sec

Les journées raccourcissent, les nuages couvrent le ciel, la pluie arrose les toitures… Mais nous, on a décidé d’être optimistes ! Voilà 5 bonnes nouvelles pour l’environnement en cet automne 2021.

1. La COP 26, une édition plus attendue que jamais
les bonne nouvelles d'octobre

LE temps fort de cet automne 2021 pour la planète sera la COP 26 !

Cette édition pourrait être la plus grosse conférence pour l’environnement depuis la COP 21, à Paris en 2015. Elle se déroulera à Glasgow, du 1er au 12 novembre (notez dans vos agendas les Refreshers, il faudra en parler autour de vous !).

Cette année, la conférence annuelle de l’ONU pour le climat succède à la sortie du rapport du GIEC, cet été. Un constat alarmant des scientifiques : il est temps d’agir avec ambition ! De gros changements sont donc attendus lors de la COP 26… Affaire à suivre !

2. Un développement prometteur de la Primaire Populaire
Les news positives de 2021

Vous attendez un changement drastique de politique lors des élections présidentielles de 2022 ? Vous cherchez une alternative démocratique, sociale et écologique aux partis traditionnels ? Nous l’avons trouvée !

La Primaire Populaire, c’est une initiative citoyenne indépendante de tout parti politique. Un objectif : faire émerger une candidature pour 2022 capable de répondre aux grands enjeux de la décennie.

La bonne nouvelle ? Cette piste prometteuse gagne du terrain ! En octobre, elle a déjà convaincu plus de 126 000 signataires… Soit plus que pour la primaire écologiste (122 000 en septembre 2021) !

Alors, unissons les forces écolos en 2022 : RDV sur leur site pour s’inscrire, donner et voter !

3. L’OMS se fâche et fixe de nouveaux seuils de pollution de l’air
Bonne nouvelle octobre 2021


En septembre 2021, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) publie de nouvelles directives sur la qualité de l’air. Chez l’enfant comme chez l’adulte, la pollution atmosphérique diminue la qualité de vie et favorise de nombreuses maladies. Une charge de morbidité équivalente à une mauvaise alimentation ou le tabagisme… Le problème ? On choisit ses repas ou ses antistress, mais on ne choisit pas l’air qu’on respire !

La dernière mise à jour des seuils de qualité de l’air datait de… 2005 ! Face aux 7 millions de décès prématurés annuels à travers le monde dus à la pollution atmosphérique, les experts ont décidé de réagir.

Les nouvelles lignes directrices fixent des seuils maximaux pour 6 polluants. Des niveaux qui devraient éviter 80 % des décès liés aux particules fines PM2,5 (diamètre inférieur ou égal à 2,5 microns).

Mais pas seulement ! Ces recommandations devraient inciter les pays à prendre des mesures plus drastiques concernant les activités polluantes.

Vous voyez, quand on vous dit que santé et écologie font partie du même combat…

4. L’essence au plomb, c’est fini
les bonne nouvelles d'octobre

Tiens, en parlant de pollution de l’air… Voilà un fioul qui ne nous embêtera plus : l’essence au plomb, c’est officiellement terminé. C’est le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) qui l’a dit !

Cette énergie fossile s’avère particulièrement polluante et dangereuse pour la santé. L’épuisement des stocks devrait donc sauver plus d’1,2 million de vies. L’OMS va être contente !

5. Le retour des priorités : le COVID enfin détrôné
2021 positif

En 2020, entreprises et assureurs pensaient que la pandémie de COVID était LE risque numéro 1.

Mais les priorités changent enfin. Le spot éclaire à nouveau l’urgence : le changement climatique.

Comme chaque année depuis 8 ans, AXA publie son rapport sur les risques futurs. L’édition de 2021 reconnait (enfin) les catastrophes environnementales comme le risque numéro 1 des années à venir. Bien avant les pandémies. Leur constat : nous sommes insuffisamment préparés aux crises écologiques à venir.

Pas très optimiste pour un article sur les bonnes nouvelles ? Et pourtant : cette prise de conscience pourrait bien faire réagir les décideur.se.s et entreprises. Les investissements pour prendre soin des écosystèmes et augmenter la résilience de notre société pourraient devenir de plus en plus rentables… Et attractifs.

Des bonnes nouvelles, il y en a d’autres : sortie prochaine du Plan de Protection de la Nature, redémarrage de l’affaire du Siècle, une population de plus en plus consciente de l’urgence… L’humanité évolue vers plus de respect de la planète. La transition est lancée et vous en faites partie, chers Refreshers. Alors, bravo !

Rejoignez notre newsletter pour rester au courant des meilleures actions pour ralentir le changement climatique. Et si vous en voulez plus, lisez nos autres actualités sur l’écologie.

Sommaire

Partager.
Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

Leave a Comment