À quand l’arrivée d’un nutri-score numérique ? (aussi appelé digiscore ou cyberscore)

Temps de lecture : 3min 32sec

Un Yuka pour les outils numériques, en voilà une bonne idée non ? C’est la bonne nouvelle verte du sénateur Laurent Lafon qui a proposé cette loi au Sénat en octobre dernier. Il ne reste plus qu’à la présenter à l’Assemblée nationale, et à croiser les doigts pour qu’elle soit définitivement adoptée. Focus sur ce nouveau concept green.

numérique responsable

 

Un digiscore pour repenser notre consommation

En achetant votre paquet de cookies préféré ou votre chocolat aux noisettes, vous avez déjà dû apercevoir ce fameux nutri-score (et peut-être culpabiliser en voyant la couleur rouge). Mais cette fois-ci, il n’est pas question de mesurer le taux de sucre ou de matières grasses.

Le Digiscore est fait pour mieux comprendre notre impact numérique. L’application Yuka (celle qui scanne vos produits) a connu un vrai succès : les consommateurs font des achats plus réfléchis et les industries agro-alimentaires améliorent leurs recettes pour obtenir une meilleure note. Alors pourquoi ça ne fonctionnerait pas sur le Web ? Les internautes adopteront de nouveaux réflexes éco-responsables et les entreprises devront s’adapter et revoir leur fonctionnement.

Mais concrètement, c’est quoi un digiscore ?

 

Le fonctionnement du nutri-score numérique

Dès décembre 2019, l’ARCEP avait déjà en tête de lancer un Cyberscore basé sur l’impact écologique. C’est désormais chose faite grâce à Laurent Lafon, le sénateur et nouveau président de la commission de la Culture. Quelques mois après le confinement qui a fait exploser l’usage des outils numériques (notamment des plateformes de visio-conférence) il a déposé cette proposition de loi au Sénat. En plus d’inciter à un usage plus responsable du numérique, ce Cyberscore va garantir la sécurisation des données personnelles des utilisateurs. C’est l’ANSSI (Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information) qui fixe les critères à respecter. Le visuel du nutri-score classique sera très certainement repris : du vert au rouge avec une note de A à E.

échelle digiscore

En plus de l’impact écologique et de la sécurisation des données du site en lui-même, des critères sociaux pourraient également être pris en compte : protection des travailleurs, conditions de travail, économie locale… Le numérique responsable et écologique a de beaux jours devant lui ! La communauté Green IT est d’ailleurs l’une des premières à militer en faveur d’un avenir numérique alternatif.

Malheureusement, on n’en sait pas beaucoup plus sur les critères qui seront pris en compte. Chez Recommerce, on espère simplement que ce Digiscore va bien tenir compte de la pollution numérique (un élément indispensable pour rendre le digital plus green !) et sur les engagements des entreprises qui éditent les sites Web à faire réemployer leurs équipements et à acheter des équipements reconditionnés (informatique ou smartphones).

 

Quand est-ce qu’on pourra voir un nutri-score appliqué au web ?

Si la proposition de loi est acceptée, le Digiscore pourrait faire son arrivée en janvier 2021. Petit rappel législatif, histoire dêtre au point : une loi doit être approuvée par l’Assemblée nationale et le Sénat avant d’être définitivement adoptée. Maintenant, il ne manque plus que l’accord de l’Assemblée nationale. Une période d’adaptation de 3 mois risque de suivre, le temps de tout mettre en place.

 

Un dernier point fait encore débat. Quelles seront les applications numériques concernées ? Dans la proposition initiale, Laurent Lafon évoquait simplement les “plateformes numériques”. En commission, les sénateurs ont préféré étendre à tous les services numériques : sites web, logiciel, applications, plateforme de visioconférence… Encore une particularité : le gouvernement a déposé un amendement pour que ce dispositif concerne uniquement les plateformes d’au moins 5 millions de visiteurs par mois. Affaire à suivre !

On croise les doigts pour que ce petit logo apparaisse partout sur le web. Et pour connaître les dernières nouveautés green, pensez à vous inscrire à la newsletter !

Sommaire

Partager.
Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

Leave a Comment