Réchauffement climatique et GIEC : les 5 chiffres à retenir

Temps de lecture : 4min 50sec

Le dernier volet du rapport d’évaluation du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) est publié depuis le mois d’avril. Les expert‧es du climat ont pu analyser l’impact du réchauffement climatique et en faire une synthèse. Pour vous éviter des pages et des pages de lecture, on vous a regroupé les 5 chiffres les plus importants à retenir sur le réchauffement climatique.

 

1 – 2,7 °C en plus d’ici la fin du siècle

Le Programme des Nations unies pour l’Environnement (PNUE) estime que la température du réchauffement climatique pourrait atteindre + 2,7 °C d’ici la fin du siècle. Ce chiffre prend en compte les engagements actuels des États pris lors de l’Accord de Paris de 2015. Durant cet accord, l’objectif était de limiter le réchauffement climatique à + 1,5 °C. Même si cet objectif est respecté, les expert‧es nous mettent en garde contre les effets irrémédiables sur la planète.

Avec un réchauffement actuel de + 1,09 °C par rapport à l’ère préindustrielle, l’impact du réchauffement climatique est déjà observable :

  • Santé : plus grande mortalité, dégradation de la qualité de l’air, émergence de nouvelles maladies.
  • Écosystèmes : baisse de la biodiversité.
  • Société : diminution des ressources en eau, régions côtières menacées par la montée des eaux.

chiffre rechauffement climatique

 

2 – 2,8 planètes nécessaires pour subvenir aux besoins des Français‧es

Avec le rythme habituel de consommation de la France, il nous faudrait 2,8 planètes pour subvenir à nos besoins. Si on compare avec des pays comme le Sri Lanka (1 planète) ou le Sénégal (0,9), ce chiffre fait froid dans le dos. Et encore, on vous laisse imaginer le nombre de planètes nécessaires si tout le monde vivait comme aux États-Unis… 5,1 planètes, rien que ça. 😱

Ces inégalités sont calculées selon les émissions historiques de CO2 ainsi que la quantité de surface terrestre bioproductive nécessaire et l’absorption des déchets produits.

giec rechauffement climatique

 

3 – 3,3 à 3,6 milliards de personnes vivent dans un environnement vulnérable

Face aux inondations, aux sécheresses, aux incendies et aux vagues de chaleur qui font désormais partie de notre quotidien, entre 3,3 et 3,6 milliards de personnes seront touchées par les effets du changement climatique.

  • Si le monde atteint +2 °C, le GIEC estime que les dégâts seront doublés par rapport à ce que l’on connaît aujourd’hui.
  • Si le monde atteint +4 °C, 1 milliard d’habitants des régions côtières seront menacés par la montée des eaux d’ici 2050. Et 2050, c’est tout proche…

Un autre constat alarmant : le rapport du GIEC met en garde contre la question des inégalités sociales face à l’urbanisation croissante. Selon les expert‧es, “les populations et les écosystèmes les moins aptes à y faire face sont les plus durement touchés.”

rechauffement climatique statistiques

 

4 – Objectif de -20 % à -55 % de réduction des émissions de CO2

En 2020, l’objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre était de -20 %. En 2050, on passe à un objectif de -55 %. Pour y arriver, tout le monde va devoir mettre la main à la pâte, du petit particulier jusqu’aux grandes entreprises. Voici les recommandations des expert‧es du GIEC :

  • Remplacer les énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz) par des sources d’énergie neutres ou à faible émission (éolien, photovoltaïque, hydroélectricité, etc.) ;
  • Mise en place de techniques d’élimination du dioxyde de carbone (extraction du CO2 de l’atmosphère, plantation d’arbres, compensation carbone…) ;
  • Encourager un régime alimentaire moins carné ;
  • Faciliter l’accès au télétravail ;
  • Réduire le gaspillage (notamment alimentaire) ;
  • Favoriser les transports écologiques et la mobilité douce.

rechauffement climatique température

 

5 – Le méthane est 21 x plus puissant que le CO2

Le CO2 est souvent pointé du doigt dans la lutte contre le réchauffement climatique. Et pourtant, il est loin d’être le seul responsable… Le méthane a longtemps été négligé, alors que c’est un gaz 21 fois plus puissant que le CO2. À lui seul, il est responsable à 30 % du réchauffement de la planète.

Sa durée de vie est plus courte, mais son pouvoir de réchauffement est 80 fois supérieur au gaz carbonique. La bonne nouvelle : on pourrait agir plus rapidement et plus facilement contre lui que contre le CO2. Il provient en grande partie des fuites dans la production d’énergies fossiles et de l’élevage animal. Eh oui, les pets de vaches qui polluent, ce n’est pas un mythe !

Les émissions générées par le bétail (fumier et rejets gastro-intestinaux) représentent tout de même 32 % des émissions de méthane d’origine humaine. Et quand on sait que la demande de protéine animale devrait augmenter de 70 % d’ici 2050, il y a de quoi s’affoler et passer au steak de lentilles…

rapport du giec climat

 

Un peu d’espoir…

On vous l’accorde, ces statistiques du réchauffement climatique sont loin d’être encourageantes. Mais ne perdons pas espoir ! C’est souvent dans les périodes de crise et d’urgence que le monde se réveille et agit.

Tout le monde doit faire sa part, et c’est ce que nous faisons chez Recommerce. Vous aussi vous pouvez apporter votre pierre à l’édifice et devenir un vrai petit colibri !

Voici quelques pistes pour mieux vous informer et agir :

Le plus important les Refreshers, c’est de prendre conscience de la situation et de pouvoir agir en conséquence. Et notre petit doigt nous dit que vous êtes sur le bon chemin, surtout depuis que vous avez sauté le pas du reconditionné ! 😉

Mélodie

Mélodie

Écolo-technophile, je m'assure que les articles du mag So Refreshed soient toujours qualitatifs et plein de conseils pratiques !

Sommaire

Souscrire à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter So Refreshed certifiée 100% intéressante !

Partager.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire