Moteur de recherche éthique : les 5 alternatives à Google

Temps de lecture : 5min 48sec

Internet pollue. Eh oui : ce n’est pas parce qu’on ne voit pas de fumée qu’on est zéro carbone. Mais ça, vous le savez à force de lire ce blog ! Heureusement, il existe des solutions pour réduire l’empreinte environnementale de nos requêtes sur le web. Surfer sans dévoiler notre vie privée, planter des arbres sans sortir de chez soi, donner à des associations sans débourser un sou : voilà les promesses des alternatives au géant Google. Quel browser choisir ? Voilà une sélection de 5 moteurs de recherche écologiques… Et nos conseils d’internaute écoresponsable !

 

La pollution des moteurs de recherche : d’où ça vient ?

Naviguer sur Internet émet 2 % des émissions globales de CO2. Le numérique rejette autant de CO2 que l’aviation civile. Rien que ça !

 

Mais, d’où viennent ces pollutions ?

  • L’énergie utilisée pour transporter notre requête web et sa réponse. Un signal électrique qui parcourra 15 000 km en moyenne.
  • L’énergie utilisée par les data centers pour stocker les informations du web.
  • L’énergie utilisée par les moteurs de recherche pour dénicher la meilleure réponse sur la toile.
  • Les matériaux et le bilan carbone des équipements numériques impliqués tout au long du processus ! Eh oui, n’oublions pas que 2/3 des émissions carbone d’un smartphone sont émises lors de sa fabrication, pas son utilisation. D’où l’importance de reconditionner 😉.

 

On critique souvent Google et son empreinte carbone. L’entreprise met en place une réelle stratégie RSE… Mais l’écologie passe toujours après le profit.

 

Heureusement, il existe des moteurs de recherche écologiques. Enfin… Plus écologiques, en tout cas ! Car, il ne faut pas se leurrer : le numérique ne sera jamais zéro carbone, zéro impact.

 

Faisons un tour d’horizon des alternatives au géant Google !

 

moteur de recherche green

 

3 moteurs de recherche (plus) écologiques

Ecogine : aussi bien que Google, l’engagement écologique en plus

Ecogine reverse 70 % de ses revenus publicitaires à des associations à but environnemental. Tout ça ?! Oui, car Ecogine est elle-même une association (ça aide). Cette alternative engagée utilise les algorithmes de Google, garantissant des résultats pertinents, tout en respectant votre vie privée. Voilà un excellent compromis pour soutenir la biodiversité et les écosystèmes, simplement en surfant sur la toile.

  • Algorithme utilisé : Google (le géant du web a une assez bonne démarche RSE, notons-le !).
  • Origine : française.
  • Engagements : compensation des émissions carbone via CO2 Solidaire, hébergement chez Infomaniak à l’énergie renouvelable.

 

navigateur écolo

 

Lilo : quand les petites gouttes font de grandes rivières

Lilo et ses gouttes font partie des alternatives à Google les plus connues. À chaque recherche web, vous accumulez de précieuses gouttes. Vous choisissez ensuite à quelle association reverser des dons. Ludique !

 

Lilo reverse 50 % de ses revenus publicitaires à des causes environnementales et sociales.

  • Algorithme utilisé : Bing (le bilan carbone de Microsoft est donc à prendre en compte dans celui de Lilo).
  • Origine : française.
  • Engagements : vers la neutralité carbone, en finançant un projet de fours écologiques au Malawi.

 

navigateur web écologique

 

Ecosia : le browser de la reforestation

On ne présente plus Ecosia, le moteur de recherche qui plante des arbres. Cette alternative à Google s’est fait une place dans le cœur de la population française, avec 1,1 % des parts de marché.

 

Leur crédo, vous le connaissez peut-être : une partie des revenus publicitaires est dédiée à la plantation d’arbres. Une compensation carbone qui a ses limites. En effet, le CO2 sera capté dans quelques années seulement, si l’arbre arrive à maturité. En attendant, la Terre continue à se réchauffer !

 

  • Algorithme utilisé : Bing (donc le bilan carbone de Microsoft).
  • Origine : allemande.
  • Engagements : label BCorp, un label RSE ambitieux.

 

navigateur écolo

 

2 browsers respectueux des données personnelles

Qwant : un des chouchous en France

Qwant est une alternative française à Google. Cocorico ! Leur priorité : le respect de la vie privée. Pas de traceur, pas de données utilisées à des fins publicitaires. Ça fait du bien !

 

Ce moteur de recherche vous garantit aussi des résultats de recherche objectifs : votre historique et vos cookies n’influencent pas les résultats, vos données ne sont pas utilisées pour cibler la publicité. C’est quand même rassurant de ne pas se sentir manipulé.e.

 

Pensez à activer la fonctionnalité Qwant Causes. Kézako ? C’est un outil permettant de remettre une partie des revenus publicitaires à des associations.

  • Algorithmes utilisés : Qwantify et Microsoft Bing.
  • Origine : française.

 

Que demander de plus ?

 

browser écolo

 

DuckDuckGo

« DuckDuckGo, le moteur de recherche qui ne vous espionne pas ! » Voilà la promesse de ce browser éthique.

Comment ça se traduit ?

  • Traceurs publicitaires bloqués.
  • L’historique de recherche n’est pas communiqué.

 

On accède donc à des résultats non personnalisés par les fameux cookies. À noter : le modèle économique repose sur de la publicité Microsoft advertising et de l’affiliation via Amazon et eBay.

  • Algorithmes utilisés : DucckDuckBot, Yahoo!, Yandex, Yelp et Bing, entre autres.
  • Origine : États-Unis.
  • Engagements : dons réguliers à des acteurs du respect de la vie privée en ligne.

 

moteur recherche ecolo

 

5 bonnes pratiques pour surfer sur internet de façon plus responsable

La base d’un comportement engagé reste… La sobriété. Quel que soit l’outil choisi : la meilleure émission est celle qu’on ne fait pas !

Évitez les recherches qui peuvent l’être, raisonnez votre usage du numérique. Vous pouvez commencer par adopter ces quelques habitudes d’internaute écolo !

 

Accédez directement à vos sites préférés, sans passer par une recherche web. Pour ça, vous pouvez taper l’URL directement ou passer par vos « favoris ». Résultat : vous divisez par 4 les émissions de gaz à effet de serre !

 

Faites une recherche précise pour trouver directement les bons résultats. N’hésitez pas à écrire davantage de mots-clés, pour limiter le nombre de requêtes.

 

Choisissez un navigateur écologique. Oui oui, il n’y a pas que le moteur de recherche dans le bilan carbone ! Le navigateur est l’outil qui va afficher les pages web, alors que le moteur de recherche va sélectionner les résultats à afficher. Évitez Google Chrome, le plus gourmand, devant Internet Explorer et Firefox.

 

Naviguez en Wi-Fi, plutôt qu’en données mobiles (3G, 4G…). La 4G consomme 25 fois plus que le Wi-Fi !

 

Et surtout…

 

Surfez sur des appareils reconditionnés ! En évitant la fabrication de nouveaux appareils numériques, vous préservez 90 % des matières premières et évitez 83 % des émissions CO2 (par rapport à un smartphone neuf).

 

Vous avez maintenant l’embarras du choix pour vos navigations web ! Souvenez-vous : le moteur de recherche écologique ne fait pas tout. Pensez à adopter un mode de vie responsable dans son ensemble. Pour des tips réguliers et de qualité : abonnez-vous à la newsletter Recommerce !

Sommaire

Souscrire à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter So Refreshed certifiée 100% intéressante !

Partager.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire