Comment être écolo chez soi ? Les 7 gestes éco-responsables à la maison

Temps de lecture : 6min 33sec

Éteindre la lumière en sortant d’une pièce, moins chauffer son logement, trier ses déchets… Tout ça, vous le savez. Mais il existe plein d’autres éco-gestes qui rendent la vie encore plus verte.

 

Comme tous les gestes du quotidien ont un impact (oui, oui, même jeter un coton-tige à la poubelle), il est temps de changer ses habitudes !

 

Voici les 7 gestes éco-responsables à la maison que tout Refresher se doit d’essayer (et d’adopter) 😉

 

1 – Se lancer dans le troc ou le prêt entre particuliers


troc échange  

 

Appareil à raclette, perceuse, taille-haie, tenue de ski, machine à coudre, tente de camping… Vous aussi vous avez au moins un de ses objets qui ne vous sert qu’une ou deux fois dans l’année ?

 

Plutôt que d’accumuler « au cas où », mieux vaut partager ! Eh oui, pour consommer moins, rien de tel que le prêt, l’échange ou l’emprunt. Il existe désormais de nombreuses plateformes en ligne spécialisées dans le troc et la location entre voisins comme Sharevoisins par exemple.

 

Cette consommation collaborative permet en plus de créer du lien et d’apprendre de nouvelles compétences. En bref, troquer ou prêter ses objets inutilisés est une excellente alternative à l’achat du neuf et c’est l’occasion de réduire le gaspillage !

 

2 – Suivre le principe des 5 « R » dans une pièce de la maison

 

zéro déchet

Si vous vous intéressez au zéro-déchet, vous connaissez peut-être déjà le principe des 5 « R ». Pour les autres, voici un petit récapitulatif.

 

Théorisée par Béa Johnson dans son livre Zéro-Déchet, cette règle est simple :

  • Refuser : dites non à tout ce dont vous n’avez pas besoin (paille, sac plastique, flyers…).
  • Réduire : diminuez votre consommation globale.
  • Réutiliser : le mot d’ordre des Refreshers qui achètent d’occasion, donnent une seconde vie aux objets ou réalisent des DIY.
  • Recycler : lorsque vous achetez quelque chose, demandez-vous toujours comment vous allez le recycler.
  • Composter (en anglais, « Rot ») : un tiers de nos poubelles contiennent des matières organiques, alors autant les composter pour réduire nos déchets tout en produisant une nouvelle terre fertile.

 

Pour rendre tout ça encore plus facile, ne cherchez pas à tout éliminer d’un seul coup. Vous risquez de vous décourager. Choisissez plutôt une pièce de la maison (cuisine ou salle de bain par exemple) et appliquez ces 5 « R » pour tous les achats qui iront dans cette pièce.

 

Notre conseil ? Commencez par refuser les sacs plastiques à la boulangerie et prenez toujours avec vous un sac réutilisable pour glisser vos croissants.

 

3 – Mettre un stop pub sur sa boîte aux lettres


Anti pub

 

Si vous oubliez de récupérer le courrier pendant plusieurs jours, vous allez vite crouler sous les magazines et publicités en tout genre. Et avant les fêtes, c’est encore pire avec tous les catalogues de jouets. Alors pour passer un Noël écolo (et tous les autres jours de l’année aussi d’ailleurs), pensez à coller un stop pub sur votre boîte aux lettres. Cela ne coûte rien et ne vous prendra que quelques secondes, pour toute une vie de tranquillité !

 

Les mairies en proposent gratuitement, il faut juste y penser. Les prospectus d’une boîte aux lettres représentent un quart de la consommation française de papier, ce n’est pas rien.

 

Selon l’ADEME et l’INSEE, 10 millions de foyers français ont adopté le « stop-pub » en 2021 (sur les 30 millions de foyers, il y a encore une belle marge de progression).

 

4 – Installer un récupérateur d’eau de pluie


Recycler eau de pluie

 

L’avantage des éco-gestes, c’est qu’ils permettent souvent d’économiser ! Si vous avez raté nos 12 astuces écologiques et économiques, voici un petit bonus pour votre jardin : le récupérateur d’eau de pluie. Si vous habitez en appartement, passez à l’astuce suivante 🙃

 

Comme il pleut en moyenne 700 mm par an en France métropolitaine, autant en récupérer un peu ! Chaque année, vous pouvez récupérer jusqu’à 600 litres d’eau de pluie par m² de toiture. Le plus simple, c’est d’utiliser un collecteur d’eau situé sur la gouttière. Il s’installe en quelques minutes et vous sera utile toute l’année pour arroser vos plantes ou même nettoyer votre voiture. À la clé, économies d’énergie et préservation des nappes d’eau souterraines.

 

5 – Éviter les produits qui contiennent de l’huile de palme


huile de palme

 

Dans la cuisine, difficile de trouver des étiquettes sans huile de palme. Elle est partout ! Barres chocolatées, pâte à tartiner, biscuits apéritifs, céréales, bouillons… Et même dans le lait pour bébé. Souvent cachée sous l’appellation « huile végétale », elle est belle et bien présente.

 

Malheureusement, sa consommation est loin d’être anodine, aussi bien pour la planète que pour la santé. Elle favoriserait notamment le mauvais cholestérol et sa culture participe à la déforestation. Son impact écologique sur l’effet de serre et la biodiversité est donc dramatique.

 

Si vous avez le temps, n’hésitez pas à regarder le documentaire Green qui montre les ravages de l’huile de palme sur l’écosystème et surtout les orangs-outans.

 

Pour agir à votre échelle, pensez à lire attentivement les étiquettes pour boycotter tous les produits avec de l’huile de palme. Les marques sont de plus en plus nombreuses à y renoncer (Casino, Nestlé, McCain…), alors ne sous-estimez pas votre pouvoir de consommateur.trice ! Pour encore plus d’idées d’action, n’hésitez pas à faire un tour sur i-boycott. N’hésitez pas à consulter nos conseils pour compenser vos émissions carbone.

 

6 – Acheter des appareils en reconditionné


Smartphone responsable

 

Votre smartphone vieillit ? N’achetez pas un modèle flambant neuf et privilégiez plutôt
l’achat en reconditionné
.

 

Pourquoi acheter reconditionné ? Non seulement vous faites des économies, mais vous faites aussi un geste pour la planète !

 

Entre l’extraction des matières premières, la fabrication et l’acheminement vers les pays de consommation, un smartphone pollue énormément.

 

Mais si les anciens smartphones connaissent une deuxième vie, pas besoin de produire un nouveau modèle. En plus, ils sont remis en état d’utilisation et fonctionnent comme au premier jour. Grâce aux 56 points vérifiés par notre équipe (Wifi, Bluetooth, tactile…), pas de mauvaise surprise !

 

7 – Utiliser un matelas écolo dans la chambre


Matelas santé environnement

 

Saviez-vous que nous passons en moyenne un tiers de notre vie au lit ? Autant passer tout ce temps sur un matelas bon pour la santé et l’environnement.

 

En effet, les matelas classiques en mousse ou à mémoire de forme peuvent contenir des substances nocives : chlore, perturbateurs endocriniens, solvants… Un vrai cocktail explosif ! Sans compter le processus de fabrication qui reste particulièrement polluant ainsi que l’impossibilité de les recycler.

 

Issus de la pétrochimie, ces matelas n’ont rien à envier aux nouveaux matelas écologiques. Ceux-ci sont conçus à partir de matériaux naturels et offrent un niveau de confort similaire, voire supérieur. Quand vous aurez besoin de changer votre matelas (tous les 10 ans en moyenne, ou dès que des déformations apparaissent), pensez à cette nouvelle option en vous tournant vers des marques comme Kipli par exemple.

 

Et vous, qu’est-ce que vous faites déjà à la maison ? Dites-le nous en commentaire !

 

Pour que tous ces bons gestes deviennent un réflexe chez tout le monde, n’hésitez pas à partager cet article avec tout votre entourage !

Sommaire

Partager.
Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

Leave a Comment