Interview de Gaëlle qui nous dévoile son rôle de contrôleuse de gestion !

Temps de lecture : 2min 19sec

Bonjour Gaëlle, qui es-tu et que fais-tu chez Recommerce ?

Je m’appelle Gaëlle et je suis contrôleuse de gestion.

J’ai débuté chez Recommerce en 2016 à la suite de mes études. J’ai commencé en tant que contrôleuse de gestion junior. Au fil du temps mon périmètre s’est élargi et j’ai évolué vers du management, devenant dorénavant contrôleuse de gestion sénior.

La finalité de mon métier consiste à aider les autres métiers dans leur prise de décision, notamment via la construction de KPI et de reporting de monitoring ; mais également au travers d’analyses business.

Dans mon métier, j’apprécie la transversalité ainsi que la casquette d’enquêteur pour faire parler la donnée.

À quoi ressemblent tes journées chez Recommerce ?

Ma journée type commence par la revue des reportings de monitoring du business et si nécessaire enquêter sur les causes de variations. Dans cette journée type, une part non négligeable de mon travail consistera à fiabiliser la donnée de gestion qui nécessite une maintenance perpétuelle. Je prendrai également du temps à faire avancer des projets structurels au business, tant sur la structuration de la donnée qu’en la faisant parler à travers l’analyse ou la création de reporting.

Ce qui me donne envie de me lever le matin est de me sentir utile en aidant les métiers dans leur prise de décisions.

Le petit plus : les soirées recommerçantes, mais ça il faut le vivre pour le croire.

Ça fait quoi de travailler chez Recommerce ?

Si je devais présenter Recommerce en trois mots ce serait : “reconditionnement, pionnier et aventurier”.

J’apprécie tout particulièrement l’environnement de travail chez Recommerce. Bien que n’étant plus une start-up, l’entreprise a su conserver le lien humain inhérent aux start-ups.

Bien souvent en parlant de Recommerce les personnes nous comparent avec une marketplace, et je suis fière de répondre que nous sommes bien plus, que nous créons de la valeur.

As-tu mis en place des bonnes habitudes écolo ?

Je suis engagée mais à mon modeste niveau. Je trie bien entendu mes déchets et je mets un point d’honneur à acheter bio et/ou français. Même si je m’accorde des voyages exotiques, mes fruits et légumes ne font pas le tour du monde.

Si vous aussi vous voulez rejoindre l’aventure Recommerce, découvrez les offres d’emploi disponibles. Les Recommerçant.e.s vous attendent ! 

Sommaire

Partager.
Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

Leave a Comment