Top 12 des éco-gestes du quotidien pour vraiment aider la planète

Temps de lecture : 11min 33sec

La légende du colibri, vous connaissez ? Comme ce petit oiseau, chacun doit faire sa part. Mais cette fois-ci, ce n’est pas un feu qui doit être éteint. C’est la planète qui doit être sauvée ! Si tout le monde y met du sien, la situation écologique ne pourra que s’améliorer. De la salle de bain à la cuisine en passant par le bureau, vous pouvez agir et apporter votre pierre à l’édifice. Que vous soyez écolo débutant.e ou green addict, Recommerce vous partage les 12 gestes éco-responsables qui peuvent faire la différence. Alors, prêt.e à relever le défi ?

 

Que veut dire éco-geste ?

Ce petit mot est employé à toutes les sauces, mais qu’est-ce qu’il veut vraiment dire ? Les éco-gestes, ce sont simplement de petites actions à mettre en place au quotidien pour préserver la planète. Il y a les basiques que vous connaissez par cœur (trier ses déchets, éteindre la lumière, couper l’eau pendant le brossage de dents…) et les autres gestes trop souvent oubliés.

 

En plus, tous ces trucs et astuces écolo permettent souvent de faire des économies. Mère Nature est heureuse, votre porte-monnaie peut souffler un peu, que demander de plus ?

 

Les gestes éco-responsables à adopter dans la cuisine

Commençons par la pièce de la maison qui est la plus gourmande en énergie et en déchets. Entre les plaques de cuisson, le four, le grille-pain, la bouilloire et tous les emballages plastique, il y a de quoi faire pour réduire son empreinte écologique !

 

1 – Acheter plus de produits en vrac (niveau écolo novice)

L’achat en vrac, c’est vraiment la solution idéale pour éliminer les suremballages et réduire le gaspillage alimentaire. Les rayons d’épicerie vrac sont de plus en plus courants, aussi bien dans les magasins bios qu’en grande surface.

 

Parfois, vous pouvez même trouver de la lessive ou du liquide vaisselle. Pensez à apporter votre ancien bidon de lessive ou tout autre contenant ! Et pour conserver vos précieuses noix de cajou ou votre riz, vous pouvez réutiliser les pots en verre qui traînent dans votre placard.

 

Le budget à prévoir ? Pas grand-chose. Le vrac se trouve maintenant au même prix que du conditionné en sachet (voire moins cher puisqu’il n’y a pas l’emballage ni le marketing à payer). En moyenne, sachez que l’emballage d’un produit peut représenter jusqu’à 15 % de son prix.

 

2 – Cuisiner sans gaspiller (niveau intermédiaire)

Apprendre à cuisiner les restes, c’est tout un art ! Mais rassurez-vous, rien d’insurmontable. Vous pouvez commencer par transformer votre reste de pâtes en un beau gratin, ou votre triste assiette de riz en une délicieuse omelette riz-poivrons. Pour aller encore plus loin, ne jetez pas l’eau de cuisson du riz. C’est un excellent désherbant 100 % naturel.

 

Les déchets organiques se réutilisent aussi très bien dans toutes sortes de recettes. Alors ne jetez plus les fanes de légumes ! Vous pouvez en faire un super pesto de fanes de carottes, une soupe aux fanes de radis ou même des röstis aux épluchures.

 

La petite astuce de Recommerce : avant d’acheter vos légumes, prévoyez un planning de recettes anti-gaspi à faire sur la semaine.

 

Niveau budget, cela ne va rien vous coûter. Bien au contraire, vous allez même pouvoir économiser.

 

3 – Composter ses déchets organiques
(niveau green addict)

Vous en avez marre de remplir votre poubelle avec des épluchures de légumes ? Lancez-vous dans le compostage ! C’est vraiment la clé pour réduire ses déchets (environ 30 % en moins, soit 45 kg par habitant et par an) et revaloriser ce que Mère Nature nous offre.

 

Et même si vous êtes en appartement, il existe des composteurs discrets pour balcon. Si vous n’avez pas la chance d’avoir un balcon, les lombricomposteurs sont également une très bonne alternative pour faire son compost à l’intérieur.

 

N’ayez pas peur des mauvaises odeurs, un compost en pleine santé ne sent pas mauvais. Surveillez le taux d’humidité et ajoutez des confettis de papier pour absorber l’eau si besoin. Certains aliments (l’ail, l’oignon et les agrumes notamment) provoquent des odeurs gênantes alors mieux vaut éviter de trop en mettre.

 

Notre astuce : profitez de votre compost pour nourrir vos plantes d’intérieur ou fertiliser votre jardin. Rien de mieux qu’un engrais naturel, sain et gratuit !

 

Le budget à prévoir dépend de la taille de votre foyer et du type de compost que vous souhaitez. De nombreuses mairies en fournissent gratuitement, pensez à vous renseigner.

 

4 – Consommer de saison et local (niveau écolo novice)

Des tomates en pour Noël ? Mauvaise idée ! Même si les rayons des magasins proposent de tout, quel que soit le mois de l’année, les fruits et légumes hors saison ou exotiques ont un impact réel sur la planète.

 

Par exemple, une tomate produite sous serre chauffée émet jusqu’à 20 fois plus de gaz à effet de serre qu’une tomate produite localement à la saison où elle pousse naturellement. Même chose pour un fruit exotique importé par avion : il consomme entre 10 à 20 fois plus de pétrole qu’un fruit produit localement. Pensez-y la prochaine fois que vous serez tenté.e par un kiwi néo-zélandais alors qu’il y en a de très bons en France !

 

Le conseil de Recommerce : allez au marché, chez les agriculteurs locaux, dans les AMAP (Associations pour le maintien de l’agriculture paysanne) ou dans les magasins de producteurs. Vous y trouverez des produits de qualité, de saison, moins chers et avec un meilleur goût.

 

Votre budget restera le même qu’en temps normal, voire un peu moins élevé. Eh oui, les produits locaux nécessitent moins de transport et ne sont pas soumis aux taxes d’importation. Et pour les green addicts, lancez-vous et faites votre propre potager !

 

5 – Éviter au maximum l’utilisation du plastique (écolo novice) Sac kraft

Dans le monde, plus d’un million de bouteilles plastique sont vendues par minute. Cette étude sur le plastique de The Guardian a de quoi faire réfléchir. Le plastique est loin d’être présent uniquement dans les bouteilles. Il est partout et il pollue à une vitesse folle. Rarement recyclable (ou quelques fois seulement), il finit souvent incinéré ou enfoui. Un vrai désastre écologique !

 

Pour éviter que le fameux 7ème continent (des déchets plastiques qui flottent dans l’océan Pacifique) ne grossisse encore plus, essayons de bannir les bouteilles d’eau en plastique. Vous pouvez les remplacer par une gourde en inox. Plus esthétique, elle a aussi l’avantage de garder votre eau au frais !

 

La petite astuce à connaître : utilisez du charbon actif si vous n’aimez pas le goût de l’eau du robinet. Il aide à purifier l’eau et à la minéraliser.

 

Prévoyez un mini budget pour l’achat de votre gourde. L’avantage, c’est qu’il sera rapidement rentabilisé puisque vous n’aurez plus besoin d’acheter de bouteilles d’eau !

 

Être écolo dans la salle de bain

Économiser l’eau c’est une chose, mais il y a plein d’autres gestes que vous pouvez mettre en place pour prendre soin de la planète (et de votre santé au passage !). En voici un aperçu.

 

6 – Fabriquer ses propres produits ménager (niveau green addict)

Pour nettoyer la salle de bain, inutile d’avoir 50 produits différents. Le spray anti-calcaire pour faire briller les robinets, le produit à vitre, la Javel, la crème à récupérer… Vous n’avez pas besoin de tout ça ! En plus de polluer les sols, ces produits sont irritants pour les voies respiratoires et la peau.

 

Utilisez plutôt du vinaigre blanc, LE nettoyant 100 % naturel par excellence. Désinfectant, désodorisant, anti-calcaire et moisissure… Il est multi-usage et ne coûte trois fois rien (environ 0,30 centime le litre).

 

La petite touche en plus : ajoutez des épluchures d’orange ou de citron dans votre spray au vinaigre. Fraîcheur garantie !

 

Les green addict plus aguerri.e.s pourront même se lancer dans la confection d’un liquide vaisselle maison ou d’une lessive. Il existe plein de recettes, à vous de choisir celle qui vous inspire le plus.

 

7 – Passer aux cosmétiques solides (niveau intermédiaire)

Si le zéro déchet vous intéresse, vous connaissez certainement toutes les alternatives aux produits de beauté classiques : shampooing, déodorant, démaquillant, nettoyant visage, parfum, dentifrice… Pour le plus grand bonheur de la planète, ils existent tous en format solide. Fini les emballages superflus ou les flacons en plastique !

 

Vous êtes sceptique ? Vous pensez qu’un shampooing solide ne va pas mousser ? Qu’un déodorant à passer sous l’eau ne suffira pas à éliminer les odeurs ? Détrompez-vous, ils sont aussi efficaces que les produits conventionnels (voire plus), et leur composition est beaucoup plus saine. Dernier avantage, et pas des moindres : les cosmétiques solides sont plus économiques. Eh oui, ils durent plus longtemps que les versions liquides !

 

Notre astuce : prenez une petite boite hermétique pour transporter votre savon ou votre déodorant. Un ancien petit pot à confiture convient par exemple très bien !

 

8 – Ne pas rester des heures sous l’eau chaude (écolo novice)

Difficile de résister à la tentation d’une longue douche bien brûlante, surtout en période de grand froid. Et si vous avez la chance d’avoir une baignoire, le bain est encore plus tentant. Mais attention, à la consommation d’eau ! Comptez entre 150 à 200 litres d’eau pour un bain, et seulement 10 à 15 litres pour une douche (à condition qu’elle ne s’éternise pas). Encore mieux, n’abusez pas de l’eau chaude. Plus la température est élevée, plus le chauffe-eau va consommer de l’énergie.

 

La petite astuce : si vous avez des enfants, faites-les prendre un bain à deux. Économie, gain de temps et bonne humeur… Le combo green parfait ! En plus, cet éco-geste a l’avantage de ne rien coûter.

 

9 – Choisir des produits réutilisables (écolo novice)

La poubelle de la salle de bain se remplit à une vitesse folle, alors autant limiter les dégâts. Oubliez les produits jetables comme les disques de coton ou les lingettes démaquillantes. Il existe maintenant des cotons lavables et réutilisables, qui sont bien plus agréables à utiliser. Très doux et durables, ils vont vous accompagner pendant au moins 10 ans. À l’achat, c’est un peu plus cher que du coton à démaquiller classique, mais vous allez rapidement faire des économies sur le long terme ! Pour la brosse à dents, c’est la même chose. Privilégiez les brosses à dents en bambou ou à têtes rechargeables. Si vous ne savez pas vers qui vous tourner, notre top des marques éco-responsables va vous aider.

 

L’astuce de Recommerce : si vous avez des talents de couturièr.e.s, vous pouvez faire vos propres cotons à démaquiller à partir de chutes de tissus. Pensez aussi à en offrir à votre entourage. Le Graal de l’économie circulaire !

 

Les gestes éco-citoyen au bureau

Que ce soit au travail ou chez vous, il y a plein de gestes green que vous pouvez mettre en place pour mieux gérer vos appareils électroniques.

 

10 – Penser au reconditionné pour remplacer son smartphone (niveau intermédiaire) iphone SE recommerce

Les Refresher le savent déjà, mais un smartphone pollue énormément. Entre sa construction qui nécessite des matériaux rares, l’énergie qu’il consomme et les déchets polluants qu’il produit en fin de vie, c’est difficile de faire pire. La meilleure solution ? Le reconditionné bien évidemment ! Non seulement vous faites une bonne action pour l’environnement, mais en plus vous faites des économies par rapport à l’achat d’un téléphone neuf.

 

Pour la petite astuce, pensez à vérifier le grade cosmétique (surtout si vous voulez un portable comme neuf et sans aucune rayure). Le budget à prévoir dépend du type de modèle que vous souhaitez, mais ce sera toujours moins cher qu’un iPhone flambant neuf.

 

11 – Trier ses e-mails régulièrement (écolo novice)

La pollution numérique n’est pas visible à l’œil nu, mais elle est bien réelle. Derrière le stockage d’un seul e-mail se cache une émission de 10g de CO2. Dans une entreprise de 100 personnes, les 13 tonnes de CO2 sont rapidement atteintes. Et quand on sait que ça équivaut à 13 aller-retour Paris/New York en avion, il y a de quoi se poser des questions.

 

Astuce écolo : pour éviter de supprimer tous vos e-mails un par un, passez par l’application Cleanfox. Gain de temps garanti !

 

12 – Avoir le réflexe de tout débrancher (novice)

Finissons par un petit conseil basique qu’il est toujours bon de rappeler : éteignez votre ordinateur dès que vous vous absentez.

 

Que ce soit à la fin de la journée ou pour un rendez-vous qui va durer plusieurs heures, mieux vaut éteindre son PC plutôt que de le mettre en veille. Et pour la petite astuce, pensez à débrancher vos chargeurs une fois que les appareils sont entièrement rechargés. La batterie vous remerciera, et elle aura une meilleure durée de vie. Ça ne vous coûte rien, et vous faites votre bonne action de la journée 😉

 

Votre défi : choisissez au moins une action à mettre en place ce mois-ci, et dites-nous si vous êtes plutôt niveau écolo novice ou green addict !

Sommaire

Partager.
Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

Leave a Comment