Nos conseils pour choisir des appareils électroniques écologiques

Temps de lecture : 8min 16sec

Vous voulez réduire votre empreinte numérique mais vous avez besoin de changer vos équipements électroniques ? Rassurez-vous, c’est tout à fait possible ! L’écologie et la technologie ne sont pas si incompatibles qu’elles en ont l’air. Les appareils électroniques font désormais partie de notre quotidien, alors il est temps de bien les choisir. Du smartphone à la tablette en passant par la montre connectée ou la machine à laver, on vous aide à faire le choix le plus éco-responsable. Mettons le cap vers le numérique responsable en commençant par le choix des appareils électroniques !

 

 

L’impact écologique des appareils électroniques

Saviez-vous qu’on possède en moyenne une centaine d’objets électroniques ? Ils ont beau nous faciliter la vie, ils ont tout de même un impact non négligeable sur l’environnement. Eh oui, même les petits écouteurs sans fil qui entrent dans une poche !

 

 

Un cycle de vie énergivore

La phase de fabrication d’un appareil numérique est bien plus polluante que sa période d’utilisation. Plus le matériel devient performant et compact, plus il a besoin de matières premières.

 

 

Prenons l’exemple du smartphone :

  • Il contient plus de 500 composants, dont des minerais rares et difficilement recyclables comme le tantale ou l’indium ;
  • Cette extraction minière produit énormément de déchets toxiques ;
  • La fabrication requiert une importante consommation d’énergie ;
  • L’expédition et la distribution vers les pays consommateurs s’effectuent en avion, l’un des moyens de transport qui génère le plus de CO2.

Si on additionne tout ça, l’empreinte carbone d’un smartphone atteint des records ! Rassurez-vous, il existe des téléphones écolo.

 

En plus, la durée de vie de ces appareils ne cesse de diminuer. Obsolescence programmée, effet de mode, achats compulsifs, offres promotionnelles… Tout nous pousse à l’achat alors qu’on pourrait continuer à utiliser notre bon vieux PC bien plus longtemps.

 

Résultat ? On produit des tonnes de déchets électroniques. En Europe, on compte en moyenne 14 kg de déchets informatiques par an et par personne.

 

 

Le stockage des données participe aux émissions de CO2

Vous pensez que les photos de votre chat se stockent comme par magie dans le Cloud ? Que le mail envoyé à votre chère mamie ne pollue pas ? Détrompez-vous, tout ça fonctionne grâce à d’immenses serveurs qui tournent à plein régime.

 

 

Rien qu’en stockant un seul e-mail, on émet en moyenne 10 g de CO2. Et son trajet jusqu’au destinataire équivaut à 15 000 km.

 

Quand on sait qu’environ 12 milliards d’e-mails sont envoyés toutes les heures dans le monde, il y a de quoi se faire peur !

 

En bref, la pollution numérique ne se voit pas, mais elle est bien réelle. Alors raison de plus pour changer nos habitudes et passer au numérique responsable.

 

 

6 conseils pour rester écolo en achetant du matériel électronique

Il est maintenant temps de passer à l’action. Comment savoir si mon ordinateur est éco-responsable ? Est-ce qu’un smartphone éthique existe vraiment ? Peut-on recycler un iPhone ou un vieux portable à clapet (oui, certains sont toujours en vie) ?

 

 

On vous dit tout ! Mais ne vous contentez pas de choisir un appareil reconditionné ou un label green. Essayez aussi de moins polluer quand vous surfez sur le web. Et ça tombe bien, Recommerce vous a sélectionné quelques astuces pour réduire votre empreinte numérique.

 

 

1 – Réfléchir avant d’acheter

Un conseil classique mais qui fonctionne à tous les coups : posez-vous les bonnes questions.

Avant d’acheter cette montre connectée ou cet aspirateur autonome, utilisez la méthode BISOU.

 

 

La méthode BISOU :

  • B comme besoin : à quel besoin répond cet objet ?
  • I comme immédiat : est-ce que mon achat peut attendre ?
  • S comme semblable : aurais-je déjà un appareil similaire ?
  • O comme origine : dans quelles conditions ce produit a-t-il été créé ?
  • U comme utile : cet objet va-t-il me servir à quelque chose ? Est-ce que je peux m’en passer ?

À vos stylos !

 

 

2 – Choisir un appareil adapté à vos besoins

Si votre futur achat est indispensable à votre quotidien, vous êtes autorisé.e à choisir l’heureux élu. Mais attention à ne pas surévaluer vos besoins. Vous vivez seul ou en couple ? Un petit frigo économique sera bien plus adapté qu’un immense frigo américain à double porte. Votre salon ne fait que 10 m2 et vous ne voulez pas le transformer en salle de cinéma ? Alors n’achetez pas un écran 4K de 65 pouces. En plus de consommer moins d’énergie et de prendre soin de la planète, vous allez faire de belles économies (aussi bien à l’achat que sur vos factures d’électricité).

 

 

3 – Bien lire l’étiquette énergétique

Qui n’a jamais vu cette fameuse étiquette énergie colorée collée sur un lave-vaisselle ou un ordinateur ? Même si elle est souvent difficile à décoller, elle contient des informations importantes pour comprendre l’impact environnemental d’un appareil électronique.

 

Classés de A +++ à D, ces diagnostics de consommation vous aideront à faire votre choix. Si votre budget vous le permet, privilégiez les appareils A +++. Ils consomment jusqu’à 50 % d’énergie en moins qu’un appareil A +.

 

 

4 – Choisir un label environnemental

Les labels ne sont pas réservés à l’alimentation. On les retrouve aussi sur le marché de l’électronique. Un label éco-responsable vous garantit : durabilité, recyclage, résistance aux chocs, faible consommation d’énergie et facilité de réparation.

 

Voici les principaux labels environnementaux à connaître :

 

 

Label TCO

Ce label s’applique aux ordinateurs, écrans, tablettes, téléphones portables, casques et projecteurs.

Il certifie que le matériel répond à des exigences environnementales et sociales.

Économie d’énergie, réduction des émissions d’ondes électromagnétiques, approvisionnement responsable en minéraux, démarche RSE… Tous ces critères sont obligatoires pour devenir un produit labellisé.

 

 

Label EPEAT

Très répandu aux États-Unis, ce label devient de plus en plus connu à travers le globe.

 

Il fonctionne selon trois niveaux :

  • Bronze (les critères obligatoires sont respectés) ;
  • Argent (50 % des critères optionnels sont respectés) ;
  • Or (75 % des critères optionnels sont respectés).

Parmi ces critères, on retrouve par exemple la faible consommation d’énergie, la durée de vie des équipements ou l’absence de substances dangereuses.

Le label EPEAT s’applique sur les ordinateurs, les écrans, les télévisions, les serveurs et les smartphones.

 

 

Label Ange Bleu

Ce label garantit un appareil économe, réparable, durable et sans substances toxiques.

Contrairement au label TCO, il n’intègre pas de critères sociaux.

 

 

5 – Acheter des appareils reconditionnés

On arrive enfin au moment de l’achat ! Mais comme vous êtes un.e Refresher en herbe, ce n’est pas n’importe quel achat.

 

Vous l’avez deviné, on parle bien évidemment du reconditionné. Cette solution est de loin la plus écologique, la plus sécurisée et la moins chère.

 

 

Une équipe de professionnels s’occupe de nettoyer, de réviser et de vérifier les appareils électroniques. Ils sont ainsi remis à neuf et vendus à des prix bien plus intéressants. Et si vous avez un souci avec votre appareil, n’oubliez pas qu’il est sous garantie. Le reconditionné a vraiment tout bon !

Alors plutôt que d’acheter un ordinateur tout neuf qui demande 100 fois plus d’énergie durant sa fabrication, mieux vaut prolonger la durée de vie d’un autre ordinateur qui fonctionne tout aussi bien.

 

 

6 – Adopter le minimalisme

Rassurez-vous, minimalisme ne rime pas avec vie d’ermite éloignée de toute civilisation.

 

L’idéal serait simplement de réduire vos équipements électroniques et de privilégier les appareils multifonctions.

 

 

Inutile d’acheter une imprimante, un photocopieur et un scanner, il existe désormais des imprimantes laser qui font tout ça à la fois. Quant aux smartphones, ils font office de GPS, de podomètre, de lecteur de carte bancaire et aussi de téléphone accessoirement.

 

 

Et après l’achat ?

Une fois que vous avez cédé à la tentation, il reste un problème à gérer : que faire du matériel ? En prendre soin, le recycler, le donner… Plusieurs possibilités !

 

 

On répare

En cas de panne, le premier réflexe à avoir c’est la réparation de son matériel électronique.

Que ce soit pour une vitre cassée, une batterie qui se vide en 2 h ou un téléphone trop lent, il existe toujours une solution. Les Repair Cafés ou autres lieux collaboratifs pourront vous être d’une grande aide si vous n’êtes pas bricoleur.se.

 

 

On recycle

Plutôt que d’entasser tous vos anciens téléphones au fond de votre garage, pensez à les déposer dans un point de collecte pour appareil électronique. Les matières premières et les composants pourront ainsi être recyclés pour produire de nouveaux appareils.

 

 

Mais ne jetez surtout pas vos équipements électroniques à la poubelle ! Ils contiennent des métaux toxiques qui doivent être traités pour éviter de polluer les sols. De nombreuses déchetteries récupèrent les DEEE (déchets d’équipements électriques et électroniques) afin de les envoyer vers des filières spécialisées.

 

 

Sinon, le rachat d’appareil électronique est une bonne alternative. Vous pouvez aussi faire un don auprès d’une association. Rien de mieux qu’une seconde vie !

 

 

Ce qu’il faut retenir 

Et voilà, vous avez toutes les clés en main pour trouver un appareil électronique mais écolo quand même. Pour encore plus de conseils éco-responsables, n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter Recommerce : découvertes green et bonne humeur garanties !

Sommaire

Partager.
Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

Leave a Comment